Équipement tactique pour les professionnels et les particuliers

fleche   Retour à la page des guides

Choisir son duvet

 

Le duvet est l'élément qui vous tiendra chaud durant les nuits froides et pluvieuses dans la verte. Si vous voulez éviter de passer votre nuit à grelotter en position foetale tentant de vous réchauffer, il est conseiller de ne pas choisir son duvet à la légère. Hors, aujourd'hui, il existe des dizaines de caractéristiques concernant les duvet, la forme, le volume, la composition... Ici, nous allons tenter de vos guider dans le choix de votre sac de couchage afin que vous puissiez passer des nuits confortables.

 

1. Le froid et les températures ressenties

Il faut différencier la température, qui est une donnée concrète, mesurable et donc objective, de la sensation de froid qui elle est une donnée subjective propre à chacun. Différents facteurs influent sur le confort thermique et cette sensation de froid.

Facteurs externes :

- Le vent : il a tendance à abaisser la température ressentie. Par exemple, à 5°C un vent de 25 Km/H, la température ressentie sur une peau nue est de -5°C, soit une perte non négligeable de 10°C

- L'humidité : en atmosphère humide, la sensation de froid est décuplée. Le pouvoir refroidissant de l'eau est 20 à 30 fois supérieur à celui de l'air

- La position : si vous vous réveillez sur un versant Sud ou Est, les rayons du soleil vous réchaufferont rapidement. Au contraire, un versant Nord ou Ouest est ensoleillé plus tardivement, la chaleur sera moindre

- Le tapis de sol : le sol sera toujours plus frais que vous, et durant la nuit, votre duvet est comprimé sous votre poid et perd son pouvoir isolant. Un matelas ou tapis de sol est indispensable pour préserver l'isolation thermique

 

Facteurs individuels et corporels :

- Metabolisme : à corpulence ou anatomie équivalente, tous les individus ne dégagent pas la même chaleur corporelle. Les femmes, de par leur anatomie, se refroidissent plus rapidement que les hommes (bien que ce ne soit pas une généralité). Les personnes âgées sont plus sensibles au froid car les tissus graisseux s'atrophient avec l'âge.

- La fatigue, accroît la sensibilité au froid

- La faim : pour lutter contre le froid, le corps doit dépenser énormément de calories, il est alors nécessaire d'avoir une alimentation riche

- L'hydratation : l'exposition au froid augmente les besoins en eau, et la déshydratation favorise la fatigue et l'hypothermie.

- La forme physique : les exercices d'endurance permettent la vasodilatation entraînant une meilleure résistance au froid

- L'alcool : contrairement à ce que l'on peut croire, l'alcool n'a aucune qualité calorifique ou hydratante et agit au contraire comme un agent toxique. Il est a proscrire en montagne, et d'avantage en haute altitude.

 

2. Températures

Le choix de la température supporter par votre sac de couchage dépend de plusieurs critères :

- La zone géographique

- La saison

- L'altitude

- Le type de bivouac : tente, tarp, refuge, à la belle étoile

- La météo : vent, humidité, intempéries, températures.

Il est essentiel de déterminer vos besoins en fonction de la destination et de la période de votre voyage. Renseignez-vous avant de partir sur les températures et leur variation (jour / nuit), cela vous évitera bien des surprises.

 

3. La norme EN 13537

Depuis 2002, la norme européenne EN 13537 permet d'évaluer de manière homogène la température d'utilisation d'un sac de couchage. Elle permet de comparer des produits de marques différentes. Cependant, elle n'est pas obligatoire, il faut donc faire attention aux températures mentionnées par certains fabricants, et vérifier la mention de la norme sur le sac de couchage.

- Température de confort : elle correspond à la température minimale à laquelle l'utilisateur, dans une position "relachée" (typiquement couché sur le dos, les bras le long de corps) sera à l'équilibre thermique, sans ressentir le froid (cette température est calculée pour une "femme standard"). Une femme de 60Kg habillée de sous-vêtements chauds passera une nuit confortable.

- Température limite (ou limite de confort) : elle correspond à la température minimale à laquelle l'utilisateur, dans une position foetale, sera à l'équilibre thermique sans ressentir le froid (cette température est calculée pour un " homme standard"). Un homme de 80Kg habillé de vêtements chaud peut dormir sans ressentir le froid.

- Température extrême : entre la température limite et extrême (la zone de risque), l'utilisateur dans une position foetale expérimentera une forte sensation de froid. En se rapprochant de la température extrême, le risque de dommages pour la santé par hypothermie est réel. Au-delà de la température extrême, le risque de mort par hypothermie est sérieux (cette température est calculée pour une "femme standard").

- Parfois, une 4ème température est ajoutée : la température maximale, qui correspond à la température à laquelle l'utilisateur, partiellement recouvert du sac de couchage, peut dormir sans trop transpirer (cette température est calculée pour un "homme standard").

 

4. Garnissage

Il existe sur le marché actuel deux principaux type de garnissage pour les sacs de couchage : le duvet et les fibres synthétiques.

a. Le duvet

Caractéristiques :

Les plumes composant un sac de couchage en duvet proviennent d'oies ou de canards. Privilégier le duvet d'oie de meilleure qualité que le canard.

Rapport duvet/plumettes :

Un pourcentage est indiqué pour donner le poucentage de duvet et de plumettes utilisé (exemple : 80/20 signifie que le garnissage est composé de 80% de duvet de 20£ de plumettes). L'utilisation de plumette est en effet indispensable pour assurer le meilleur pouvoir gonflant au duvet. le taux de plumette est variable selon le type de duvet utilisé.

Pouvoir gonflant :

C'est le volume occupé par une quantité de duvet donnée. Le pouvoir gonflant est mesurée en Cuin. Le Cuin (cube inch) exprime le volume en pouce (16,39cm³) occupé par une once de duvet (28,35g). Plus la valeur du Cuin est élevée, plus le pouvoir gonflant est important. Les valeurs vont de 500 Cuin à 900 Cuin.

Avantages du duvet :

- Très grande isolation thermique

- Rapport poid/chaleur

- Compressibilité importante

- Confort

- Longue durée de vie

- Très respirant (évite de transpirer)

Inconvénients du duvet :

- Faible résistance à l'humidité

- Entretien délicat

- Rapport prix/température

- Déconseillé aux personnes allergiques

 

b. Fibres synthétiques

Caractériques :

Les fibres synthétiques sont une alternative au duvet qui ont pour avantages d'être plus résistantes à l'humidité mais aussi plus économiques. Elles s'adressent aux personnes qui font de très longs voyages où un nettoyage peut s'avérer nécessaire, ou qui ont autre chose à gérer que le taux d'humidité de leur sac de couchage.

Les deux catégories de fibres synthétiques :

- Les fibres synthétiques qui simulent la construction et les propriétés du duvet naturel.

Exemple : Le Primaloft, commandé par l'armée américaine pour reproduire le duvet, elles se constituent de petits morceaux qui ressemblent au duvet d'oiseau. Mécaniquement presque aussi pliable et compressible que le duvet.

- Les fibres synthétiques concues sur des principes de construction et des propriétés sans aucun lien avec le duvet naturel.

Exemple : Le Polarguard se construit à partir d'un seul fil synthétique, très long, qui revient sans cesse sur lui-même pour créer une sorte d'ouate indéchirable. Il bénéficie donc structurellement d'une plus grande rigidité et résistance à l'usure, mais perd en souplesse et compressibilité.

Il existe une multitude de fibres synthétiques sur le marché qui utilisent l'un des deux principes expliqués précédemment.

Avantages :

- Isole même mouilléeFill Power

- Résistance à l'humidité importante

- Séchage rapide

- Prix moins élevé

- Facilité d'entretien

Inconvénients :

- Rapport chaleur/poid plus important

- Compressibilité moins importante

- Moins respirant

A droite une fibre synthétique de piètre qualité et ensuite, différentes qualités de duvet de 450 à 800 Cuin

 

5. Forme et construction

a. Forme générale

La couverture

De part sa forme rectangulaire, le sac couverture est peu adapté à la randonnée et l'alpinisme. Large aux pieds, ils offrent plus de confort mais une mauvaise isolation thermique. D'ailleurs, aucun fabricant ne propose de sac de couchage haute performance en forme de couverture.

sac de couchage couverture

Sac de couchage militaire tempéré Cityguard

Le sarcophage

Sarcophage

 

 

 

 

Tous les sacs de montagnes sont de cette forme. Plus étroit aux pieds, et munis d'une capuche, ils présentent de nombreux avantages : gain de poids, de volume et optimisation de l'isolation. Ils sont idéales pour la randonnée et l'alpinisme.

 

 

 

Sac de couchage XPRO confort A.R.E.S

 

Top bag, Quilt et pied d'éléphant

Ces sacs sont en quelques sortes des demis sacs de couchages.

Le top bag n'est rembourré que sur sa face supérieure et le dessous présente une simple couche de tissu permettant d'y glisser et de maintenir en place le matelas.

Top Bag

Le quilt n'est lui aussi rembourré que sur le dessus mais le dessous est ouvert et présente généralement 2 ou 3 sangles. Celle-ci permettent d'attacher le matelas et surtout de faire varier la circonférence du sac et donc ses capacités d'isolation.

Quilt

Ces types particuliers résultent du constat suivant : étant donnée que le garnissage inférieur est écrasé par votre poids, il est donc inutile et remplacé par l'isolant qu'est le matelas. Le gain de poids est appréciable mais la simplicité de ces sacs rend parfois le confort plus rudimentaire, et une expérience des bivouacs est nécessaire pour les utiliser au mieux.

Pied d'éléphant

 

 

 

 

 

Le pied d'éléphant quant à lui est un sac de couchage qui ne monte qu'à la poitrine (140-150cm environ). Le concept consistant à dormir avec une doudoune qu'on emporte pour le bivouac. Le matelas s'utilise normalement. Ce type de sac a longtemps été utilisé par les alpinistes et tend à revenir à la mode avec la recherche de l'ultra-léger.

 

 

 

 

b. Système de fermeture

Les fermetures par zip ont tendances à alourdir le sac de couchage et diminuent l'isolation. Vous trouverez des sacs avec ou sans zip, ou avec des un zip plus court. Cependant, une fermeture intégrale avec deux curseurs va permettre d'aérer le sac sans complètement l'ouvrir ce qui en fait un couchage plus poylvalent. Dans ce cas, le rabat isolant derrière le zip est tout de même indispensable !

Certains modèles de fermetures à pleine longueurs peuvent avoir des avantages suivant l'utilisation qu'on en fait. En effet, les systèmes 2 voies à glissières permette d'utiliser le sac de couchage en tant que couvertures, et peuvent aussi permettre de combiner deux sacs avec ce système pour en faire une grande couverture.

 

c. Les coutures

Elles doivent être solides ! Vérifiez bien leur qualité. Hormis celles du zip et du pourtour de la capuche, aucune couture ne doit traverser le sac de part en part. Si l'une d'elle venait à lacher, tout le duvet sortiré du sac... Avec plusieurs petites coutures, vous avez déjà une sécurité en plus. Quant aux fibres synthétiques, ce n'est de toute façon pas le cas.

 

6. Paquetage, Stockage et entretien

Il faut savoir entretenir son sac de couchage si l'on veut conserver ses performances. Voici quelques astuces.

a. Paquetage

On peste souvent après les housses de stockages qui sont trop petites, jusqu'au jour où l'on comprend comment il faut s'y prendre ! La première chose à éviter est de ranger son sac toujours de la même façon (le plier, le rouler). C'est le meilleur moyen d'abîmer le garnissage (surtout le synthétique) aux endroits des pliures et donc de créer des points froids.

La meilleure méthode est la suivante :

• Ouvrer complètement les zip

• Déserrez tous les serrages

• Bourrez le sac en vrac dans sa housse en commençant par la tête

En faisant ainsi, vous n'abîmerez pas la fermeture et vous rangez votre sac de manière différente à chaque fois.

 

 

b. Stockage

Si vous le gardez compressé en permanence, cela détériorera le garnissage et le sac perdra en gonflant donc en chaleur... Stocker donc votre sac non-compressé dans un grand filet aéré (maille ou coton) dans un endroit sec. Le mieux serait encore de le stocker à plat, mais cela prend de la place. Eviter de le pendre pour ne pas que le garnissage se tasse sur lui-même, que ce soit du duvet ou du synthétique.

 

c. Nettoyage

Duvet

Laver un duvet est toujours une opération délicate. En effet, vu le prix des sacs autant être précautionneux. Certaines marques proposent un service nettoyage professionnel comme Valandré ou Triple Zéro par exemple.

Si vous choisissez de le faire vous-même, voici quelques recommandations :

  • Si le duvet est très sale, le faire tremper dans l'eau à 20° avec un peu de lessive pendant au moins 6h ou plus avant de le laver pour que la crasse devienne susceptible de partir au lavage qui va suivre, et même brosser doucement les parties les plus imprégnées.
  • Retourner le duvet avant de le mettre en machine pour éviter de trop esquinter la déperlance du tissu externe.
  • Laver à basse température : 30°
  • Utiliser une lessive pas trop agressive (style savon de Marseille) ou le tier de la dose normal d'un autre détergent, ou encore un détergent "spécial duvet"
  • Utilisez le programme "laine" ou "délicat" de votre lave-linge
  • Vérifier l'absence de zone acérée dans le tambour de la machine pour éviter les accrocs (possibilité d'utiliser un sac en filet)
  • Mettre des balles de tennis dans le tambour pour limiter la mise en boules du duvet
  • Bien rincer, plutôt 2 fois qu'une, voire plus encore...
  • Le séchage est l'étape la plus importante. Utiliser un sèche linge à basse température pendant plusieurs heures puis laisser sécher en plein air à plat, en le retournant de temps à autre
  • Défaire les paquets de duvet humide à intervalles réguliers pendant le séchage
  • Le séchage complet peut etre long ( > 24 heures )
  • Vérification : Peser le sac de couchage, s'il est plus lourd qu'avant, le duvet est encore humide. Continuez le séchage

Si le lave-linge vous fait peur, utilisez une grande bassine ou la baignoire, et profitez-en pour bien faire tremper un moment avant le lavage. Après pas mal d'années d'utilisation, un bon lavage redonne du gonflant au duvet. Il n'est cependant pas conseillé de laver son duvet fréquemment.

 

Synthétique

Les recommandations sont les mêmes que pour le duvet, mais la phase de séchage sera beaucoup plus rapide. De plus, le garnissage ne formera pas de paquet évitant le fastidieux travail de remise en place du duvet.

Des lavages trop fréquents détérioreront la fibre et diminueront le gonflant.

 

7. Doublures, doublures thermiques et sursacs

a. Doublures

Les liners (ou sacs à viande) sont idéaux pour protéger l'intérieur du sac de couchage des salissures, évitant de le laver trop souvent et augmentant donc la durée de vie. Ces sacs intérieurs sont soit en coton, soit en soie, et parfois en polaire.

Les liners en soie sont très légers (environ 130g) et apporte un gain de chaleur de 1 à 2 °C maximum. Le coton quant à lui est lourd (300-350g) et non thermique, mais il a l'avantage d'être peu cher. 

 

b. Doublures Thermiques

Il peut arriver qu'un sac de couchage soit un peu juste en température pour certaines activités, et que votre budget ne vous permette pas d'en acheter un plus chaud. Les doublures thermiques sont un bon compromis. La doublure en polaire permet un gain de chaleur allant jusqu'à 5°C. Doublure micropolaire

Doublure Micropolaire légère 100% Polyester

 

Une doublure thermique ultra-légère est apparue ces dernières années, constituée de Thermolite (une fibre très utilisée dans les sacs de couchages) et développée par la marque Sea-to-summit. Le gain de température annoncé est de 8°C mais il semblerait qu'il soit plus proche des 4-5°C. Ce qui, pour son poids d'environ 265g est très intéressant !

Une doublure thermique pourra aussi s'utiliser seule comme sac de couchage pour des températures plus chaudes.

 

c. Sursacs de bivouac

En complément à un abri non fermé, le sursac étanche est un sac dans lequel on glisse son sac de couchage et éventuellement son matelas.  

Les modèles fabriqués  à partir de laminés Gore-tex, eVent ou Ripstop imper-respirant sont destinés à une utilisation telle quelle pour bivouaquer au sec. C'est la méthode utilisée dans les forces armées.

sursac opex

Sursac de couchage OPEX imper-respirant


Des modèles plus légers et moins chers serviront plutôt de compléments sous un petit tarp, pour protéger le sac de couchage en cas d'urgence si vous êtes forcé de passer une nuit dehors.

Le gain de température d'un sursac est évalué par la norme EN 13537.

 

8. Se réchauffer

Votre duvet ne vous réchauffe pas mais conserve la chaleur corporelle que vous dégagez. Ne rentrez pas dans votre duvet frigorifié, vous aurez alors beaucoup de mal à vous réchauffez.

Quelques petites astuces :

- Frottez vous les mains et les pieds

- Une bouteille d'eau chaude bien fermée au fond du sac en guise de bouillotte

- Début la nuit avec un bonnet, 75 à 80% de la chaleur corporelle est dégagée par la tête

- Courez un petit 100m avant de rentrer dans votre duvet, ça peut paraître un peu brutale, mais c'est efficace

 

fleche   Retour à la page des guides